Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-10-28T22:28:41+01:00

Moi, Benjamin V., 33 ans, l’âge du Christ, et toujours pas de miracle en vue… - Laurent Moreau

Publié par Dévoreuse de livre
Moi, Benjamin V., 33 ans, l’âge du Christ, et toujours pas de miracle en vue…  - Laurent Moreau

Titre : Moi, Benjamin V., 33 ans, l’âge du Christ, et toujours pas de miracle en vue…  

Auteur : Laurent Moreau

Editeur : La Bourdonnaye

14€

Quatrième de couverture :

Benjamin est un grand adolescent d’un peu plus de 30 ans qui semble n’avoir qu’un but dans l’existence : défendre son titre âprement gagné de « roi de la lose ». À son âge, il ne sait toujours pas quoi faire de sa peau de vieil enfant ou de jeune grande personne, c’est selon. Il se nourrit toujours de junk food, passe son temps devant les séries télé et collectionne méticuleusement faux plans et galères. Il fait le désespoir de ses parents, d’autant que même son jeune frère est déjà casé, avec la déjà chiante Marie-Clémentine, et déjà bientôt père.

L’heure de l’ultime remise en question a donc sonné. Bardé de sa bonne humeur et de son inoxydable foi en la vie, Benjamin le Bordelais part ouvrir un bar à vins… en Laponie. Ah ! la Laponie ! Le pays des rennes, du froid, du Père Noël et de Lotta, jeune femme volage et incertaine de ses choix, mais belle comme le diable. Autant d’embrouilles au centimètre carré, c’est un appel à la gourmandise !

 

Mon avis :

Je remercie la maison d'édition La Bourdonnaye pour cet envoi.

J'avais pas mal entendu parlé de ce livre alors j'avais moi aussi envie de le lire afin d'en savoir plus sur ce Benjamin.

Et je dois dire que mon ressenti après la lecture du roman est en demi-teinte.

Demi-teinte parce que je n'ai pas réussi à rentrer véritablement dans l'histoire mais pour autant, je l'ai lu d'une traite en un seul jour.

Commençons par ce qui m'a dérangée.

Je ne sais pas si c'est un ressenti personnel ou si c'est voulu par l'auteur mais j'ai trouvé qu'il y avait une certaine distance entre l'histoire que vit Benjamin et le Lecteur. Le roman est à la première personne mais à aucun moment je n'ai eu l'impression d'être à la place de Benjamin. Mon ressenti a été d'être en permanence au dessus des événements, d'y assister en simple spectateur. Je n'ai ressenti aucune émotion, aucune appréhension quand Benjamin va faire certains choix audacieux, aucun agacement vis à vis de ses relations amoureuses plutôt chaotiques.

Je ne sais pas si cela est dû au fait que le personnage principal est un homme et que je suis une femme et que les sentiments et sensations ne sont pas les mêmes entre les deux sexes. Peut-être que j'ai recherché chez Benjamin plus d'émotions, autant que ceux que peuvent ressentir les femmes ...

Mise à part cela, l'histoire était sympa mais du coup, j'ai l'impression d'être passé à côté comme si j'avais regardé l'histoire à travers un hublot d'avion ... Mais l'évolution de Benjamin est intéressante car on suit un homme de 33 ans qui décide de tout plaquer pour vivre sa propre vie.

Mais encore une fois, on ne sait finalement pas grand chose de Benjamin, rien véritablement sur sa personnalité, et même si l'auteur nous indique ce que ressent Benjamin, je ne me suis pas senti concerné par ce que l'on était en train de me raconter.

En bref, l'histoire reste intéressante mais elle est gâchée par cette distance qu'il y a entre le personnage de Benjamin et le lecteur.

 

Ma note :

 

Moi, Benjamin V., 33 ans, l’âge du Christ, et toujours pas de miracle en vue…  - Laurent Moreau

Voir les commentaires

commentaires

Blog de la Dévoreuse de livre créé le 29 Juin 2014 - - ladevoreusedelivre@gmail.com - Bonne lecture !