Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-06-25T18:38:29+02:00

Le temps est assassin - Michel Bussi

Publié par Dévoreuse de livre
Le temps est assassin - Michel Bussi

Titre : Le temps est assassin

Auteur : Michel Bussi

Editeur : Presses de la cité

21.50 €

Quatrième de couverture :

Eté 1989
La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne.
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide.
Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.

Eté 2016
Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l'accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé.
A l'endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre.
Une lettre signée de sa mère.
Vivante ?

 

Mon avis : 

Avant de commencer la chronique, je vais rappeler que s’agissant du nouveau roman de Michel Bussi, je serai pas forcément objective … Mais j’essayerai de l’être au maximum… Difficile d’être une grande fan de Michel Bussi …

 

Le nouveau roman de Michel Bussi est Le temps est assassin. J’ai eu la chance de pouvoir le rencontrer dans les locaux du journal « Le Point ». Si vous n’avez pas encore lu ma chronique à ce sujet, je vous mets le lien ici !

 

Le temps est assassin se déroule en Corse et plus précisément à la presqu’ile de la Revellata. La particularité du roman est qu’il s‘articule successivement pendant deux époques, en 1989 et en 2016.

Les lieux nous invitent véritablement au voyage et donne vraiment envie d’aller dans ce coin de paradis qu’est la Corse. Ne connaissant absolument pas la Corse mise à part grâce aux reportages télés, les descriptions des lieux et de la mer faites par Michel Bussi donnent vraiment envie. Mais qui dit descriptions ne veux pas dire pages et pages de détails à la Maupassant, au contraire. Les détails sont mesurés, assez pour nous donner envie et pouvoir se rendre compte des lieux et pas trop pour ne pas se sentir obligé de faire l’impasse dessus à la lecture. C’est juste dosé.

 

Concernant les histoires, comme je le disais plus haut, l’histoire alterne entre l’été 1989 et l’été 2016. Et le roman ouvre directement par un accident de voiture. Commencement assez brutal qui donne le ton du roman et nous plonge dedans sans artifice ! Grande claque ! Je me suis dit que si le roman commençait comme ça, ça promettait !! (Et ça promet en effet)

Quand j’ai compris que l’histoire allait alterner entre deux époques, je dois avouer avoir eu un peu peur… ‘’Pitié que ça ne soit pas compliqué à lire ! ‘’ Mais Michel Bussi a articulé son roman de telle manière que les allers-retours paraissent naturels. Les passages de l’été 1989 sont en réalité la lecture du journal de Clotilde alors âgée de 15 ans. Mais on comprend que la lecture se fait en 2016 mais sans pour autant connaitre le lecteur.

Et les passages à l’été 2016 sont la base de l’histoire. En effet, nous suivons Clotilde alors âgée d’une quarantaine d’année qui reviens pour la première fois en Corse et notamment sur les lieux de l’accident. Comme l’indique la quatrième de couverture, elle va recevoir une lettre signée de sa mère. Cet évènement va alors tout remettre en cause et des questions vont surgir, est-elle vraiment sa mère ? Est-elle vivante ?

Clotilde va alors mener son enquête afin de comprendre ce qu’il s’est réellement passé cet été 1989.

Clotilde va découvrir qu’à 15 ans la perception du monde des adultes n’est pas tout à fait la même. Et cela est perçu par le lecteur grâce aux renvoies vers le journal de Clotilde de 1989.

 

Ce qui est incroyable dans ce roman, c’est qu’il y a des revirements de situations tout le temps. Quand on croit enfin qu’une chose est acquise, elle est vite remise en cause par un évènement ou remise en doute par les paroles d’un personnage. Combien de fois est-ce que j’ai relis les 4 premières pages de l’accident, persuadée être passé à côté de quelques choses.

Et Michel Bussi est un génie car même si on arrive à comprendre un élément de l’intrigue et du coup être déçue d’avoir compris l’intrigue, Michel Bussi nous fracasse en sortant une autre révélation et nous laissant bouche-bée !

La construction du roman est ingénieuse car elle ne ressemble à aucun autre roman de Michel Bussi et est extrêmement bien construite.

Je discutais avec un lecteur pendant la rencontre au Point qui me disait que ce roman était selon lui le roman le plus construit et le plus complet. Et je dois dire que je suis assez d’accord avec lui. Certes Nymphéas noires est bien construit du fait de la complexité de l’histoire en elle-même. Mais Le temps est assassin est abouti dans le sens où il ne reste plus aucune interrogation contrairement à d’autres roman comme Un avion sans elle ou surtout Nymphéas noires. Ici, tout est expliqué par Michel Bussi ce qui permet une totale compréhension du roman. A tel point, que le dernier chapitre se déroule en 27 ans après.

 

En bref, le Temps est assassin de Michel Bussi est un de ses meilleurs romans. C’est le plus abouti de ses romans. C’est véritablement un roman que je conseille de lire pendant l’été, qui permet de se plonger dans de magnifiques paysages et d’être tenu en haleine jusqu’à la fin !

 

Bravo et merci Michel Bussi de faire ce genre de roman ! Oui il existe des auteurs français faisant de magnifiques romans qui ne se ressemblent pas tout en ressemblant à l’auteur !

 

Ma note : 

Le temps est assassin - Michel Bussi

Voir les commentaires

commentaires

Marjorie 07/01/2017 17:46

Ton article est super ! Je l'ai il y a quelques semaines et jai adoré !!/

Wistiti 27/06/2016 10:25

Je pense que vous devriez arrêter de commenter des ouvrages, car mettre sur un piédestal un ouvrage populaire, mal écrit et plein de poncifs est assez alarmant.

Michel Bussi est un petit écrivain qui écrit des histoires efficaces. But de la littérature ?

Ou alors je vous conseille de commencer licence en philosophie et lettres !

Un peu marre de tous ces sites qui donnent leur avis sur des romans avec une incompétence totale.

Cela n'aide pas à découvrir la littérature de qualité.

Censure sans doute !

Deslongchamps Megan 26/06/2016 04:23

Je ne connais pas Michel Bussi et je n'ai jamais lu de ces livres, mais tu m'as donné envie de m'en procurer un! En passant, super ton blog, le design est trop chouette!

Passe faire un tour! http://lapageouverte.blogspot.com
Megan

Dévoreuse de livre 27/06/2016 13:29

Merci !

Pour commencer je te conseille Nymphéas noirs qui est un de ses meilleurs !

Blog de la Dévoreuse de livre créé le 29 Juin 2014 - - ladevoreusedelivre@gmail.com - Bonne lecture !